Gestion des sinistres

La gestion des sinistres est un sujet qui fait débat sur les forums, entre amis 🙂 et bien sûr aussi chez votre assureur. On a tous quelque chose à dire sur la gestion des sinistres, de son sinistre.

Si les phases de souscription des contrats d’assurances sont finalement plutôt accessibles tout en étant parfois la source de mécontentement, la gestion des sinistres peut devenir un vrai casse-tête pour les assurés.

La question du vocabulaire est souvent soulevée dans les différents articles de ce site. Pour la gestion des sinistres, prenez le temps d’en vérifier le sens si vous avez un doute (vétusté, exclusion, franchise, exonération, subrogation, avance, IPP, pretium doloris,…). C’est ici .

Si la gestion d’une garantie contractuelle est assez simple et répond à des règles précises, la gestion des responsabilités et des recours peut devenir assez vite très complexe. Point par point, les articles ci-après vous apporteront quelques réponses. (en cours d’écriture).

Alcool et assurance auto

Assistance sur autoroute

Collision animal sauvage

Conventions entre assureurs

Déclaration sinistre auto

Déclaration sinistre habitation

Dois-je payer la franchise ?

Fausse déclaration en assurance

Pièges du constat amiable

Réclamations assurance

Rôle du constat amiable

S’arranger à l’amiable

Sinistre corporel

Taxe attentat

Voiture épave – procédure VEI

Page en cours d’écriture…

Vous avez apprécié la lecture de cette page, partagez-la sur les réseaux sociaux . Merci

< HAUT DE PAGE >

6 réflexions au sujet de « Gestion des sinistres »

  1. pascal

    Bonjour,
    J’ai pris une assurance loyer impayé et mon assureur ne veut pas prendre les remboursements des loyer impayé (du soi-disant au bail qui à été mal rempli) par ailleurs il n’est pas mentionné sur le contrat de l’assurance que je devais écrire une durée de 36 mois)
    Car selon mon avocat, un bailleur a le droit (selon les lois Article 11 LOI n°2014-366 du 24 mars 2014 – art. 6 ) de mettre une date de plus de 12 mois et moins de 36 mois avec l’accord écrit du locataire et du bailleur (écrit sur le bail) ainsi qu’un motif de reprise du bien en question (reprise familiale) (ce que j’ai fait sur ce bail)
    Donc ayant rempli ce bail de 30 mois, mon assureur ne veut pas me dédommagé (mon avocat viens de faire une mise en demeure) pour la bagatelle de 25 000 euros de loyer impayé avec un préjudice.
    Ma question est la suivante, mon assureur a t’il bien le droit de refuser de payer!!!!
    Très cordialement

    Répondre
    1. Frédéric Lassureur Auteur de l’article

      Bonjour Pascal,

      La garantie loyer impayé comme toutes les autres branches de l’assurance n’est possible que si elle répond réellement à un aléa, une incertitude. Pour les loyers impayés, l’aléa réside principalement de la perte d’emploi ou d’une séparation. C’est pourquoi les assureurs définissent dans les conditions générales et particulières des conditions de forme et de fond pour la mise en jeu de la garantie. Par exemple notamment sur la solvabilité du locataire et l’existence des pièces « techniques » d’un bail. L’assureur n’a pas à se substituer par exemple aux structures sociales de l’hébergement.
      Sans une copie de vos conditions générales et particulières, je suis dans l’incapacité de vous indiquer si l’assureur est dans son droit ou non.

      Cordialement

      Répondre
  2. SEITE Christian

    Bonjour,
    Je souhaiterais vous faire parvenir un cas de figure ou je conteste la répartition des responsabilité auprès de mon assurance. Je souhaiterais avoir votre avis.
    Puis-je vous l’envoyer par mail et à quelle adresse.
    Cordialement

    PS: après, je vous raconterai un cas de litige que j’ai gagné contre mon assurance alors qu’ils ont déplacé mon véhicule VEI sans mon autorisation et donc comment faire plier une assurance quand on est dans son droit.

    Répondre
    1. Frédéric Lassureur Auteur de l’article

      Bonjour Christian,

      Voir la page « à propos de » sur le site. Concernant votre PS, cette situation n’a rien d’extraordinaire. L’enlèvement à titre conservatoire est une mesure d’économie pour les frais de gardiennage. L’assureur préfère de loin en loin repayer marginalement un deuxième remorquage plutôt que de payer à chaque dossier les frais de gardiennage. Sur le nombre, votre situation n’altère pas la rentabilité de cet enlèvement à titre conservatoire (la majorité des VEI sont validées par les clients)
      Cordialement

      Répondre
  3. level

    Bonjour,
    Mon frère veut me preter sa voiture en attendant que je puisse racheter une voiture suite à un accident non responsable que j’ai eu

    Au niveau assurance si mon frère me nomme conducteur principal et si j’ai un accident qui supportera le malus ?

    merci

    Répondre
    1. Frédéric Lassureur Auteur de l’article

      Bonjour level,

      C’est le contrat du véhicule impliqué dans un accident qui en supporte les conséquences. Dès lors que votre frère reste le titulaire du contrat, en cas d’accident, c’est lui qui supporterait l’augmentation de prime.

      Cordialement

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *