Garantie accidents de la vie (GAV)

La garantie accidents de la vie reste pour bons nombres d’assurés un risque qui ne les concerne pas. C’est bien connu: « les accidents n’arrivent qu’aux autres !! ».

Ces accidents de la vie privé aussi qualifiés d’accidents domestiques ou accidents de la vie courante sont à l’origine d’environ 19000 décès par an (source Ministère des Affaires sociales et de la Santé) soit presque quatre fois plus que les accidents de la route.

Plus précisément « Les principales causes de décès sont : les chutes, les suffocations, les noyades, les intoxications et les accidents causés par le feu. Pour les lieux de survenue, il apparaît ainsi que l’habitat représente 50% de ces accidents , devant les aires de sports et de jeux (19%), les établissements d’enseignement et les lieux publics (12 %), les zones de transport (11%) et les autres lieux (8%) (Source : l’Enquête Permanente sur les Accidents de la Vie Courante – Epac). »

Même si cela est une évidence, ce sont des accidents qui ne se sont pas produits sur votre lieu de travail (dont les conséquences financières sont prévues par la législation spécifique des accidents de travail) ni lors d’un accident de la route (législation spécifique des accidents de la route – Loi Badinter plus la garantie corporelle du conducteur). D’une manière moins évidente, la plupart de ces accidents de la vie courante ne produit tout seul sans intervention d’un tiers responsable et donc sans recours possible pour les conséquences financières d’où l’importance de cette garantie des accidents de la vie aussi appelée GAV.

Il n’est certes pas très « réjouissant » de penser aux conséquences de ces accidents. Le réflexe premier est de penser que le régime social (la sécu) plus la complémentaire santé (votre mutuelle) suffisent pour l’indemnisation. La chute, c’est souvent imaginée comme à la télé: une situation rigolote ! Et pourtant, au delà des 19000 décès et leurs conséquences financières comme tout décès, c’est aussi des blessures graves où le corps médical malgré tout son talent ne vous a pas permis de conserver votre intégrité physique: ce sont les séquelles, le handicap, une diminution physique… peu importe le mot utilisé, après, vous n’êtes plus comme avant et les conséquences financières peuvent être lourdes.

La garantie des accidents de la vie intervient pour couvrir ces conséquences financières. Je vous invite comme souvent à consulter le site de la FFA sur ce sujet (Fédération Française de l’Assurance).

Les postes de « préjudice corporel » d’un accident corporel sont multiples: incapacité partielle ou totale temporaire, incapacité partielle ou totale définitive, perte de revenu, pretium doloris, perte d’agrément, frais de soins, nécessité d’une tierce personne… les conséquences financières sont à la hauteur du préjudice.

Si les garanties des accidents de la vie interviennent toutes dans le même domaine de la vie privée, leur comparaison reste importante. Pour l’incapacité définitive, certains contrats sont sans franchise d’autres interviennent à partir de 5, 10 voire 30% d’invalidité. Certains contrats prévoiront une indemnisation pour le pretium doloris ou le préjudice d’agrément d’autres non. Il en est de même pour les conséquences des accidents médicaux dont la garantie est souvent sur option. Le montant maximum d’indemnisation est également bien sûr un point important. Les bons contrats prévoient un capital pour une incapacité à 100% jusqu’à 1 million d’euros et parfois plus… mais le handicap coûte cher…

Enfin, deux particuliers sont à analyser en détail concernant les pratiques sportives (quels sont les sports exclus ? souvent tous les sports aériens et les sports de combat) mais aussi la territorialité des garanties ceci pour ceux qui voyagent à l’étranger.

Et pour finir bien sûr, rien ne vaut la prévention. Un contrat d’assurance vous apportera une indemnisation mais ne vous enlèvera ni vos douleurs ni vos difficultés quotidiennes…

Nota: souscrire une GAV est aussi un moyen de protéger votre patrimoine. En effet, si l’accident a des conséquences financières lourdes, il serait dommage de devoir vendre votre patrimoine pour pouvoir réorganiser votre vie autour de votre handicap…

Conditions générales garantie accidents de la vie

Stop aux accidents domestiques

Lire aussi l’article Prévention des accidents

Vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le ! Merci . Vous souhaitez le commenter ? Ci-dessous après modération ou sur la page Facebook du site

< HAUT DE PAGE >  < ACCUEIL SITE >  < SOMMAIRE >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *