Accident de vélo

L’accident de vélo est assez comparable à l’accident de ski. Le besoin d’assurance se décline également sous quatre aspects voire cinq (pour le vélo lui-même).

Dernière minute: obligation du port du casque pour les moins de 12 ans à partir du 22.03.2017

Décret 2016-1800 du 21 décembre 2016

Accident de vélo et assurance

Les quatre premiers sont tout à fait comparables à l’accident de ski.

Suite à un accident corporel de vélo, que ce soit avec ou sans tiers, se pose le problème de votre prise en charge par les secours. Si votre accident a lieu sur la voie publique, ce sont les services de secours qui vous prendront en charge (les pompiers). Cependant, dans le cadre de la pratique du VTT, la prise en charge peut être plus complexe.Au delà de l’aspect souvent non carrossable des pistes de VTT (et donc non accessible aux véhicules de secours), il peut également arriver que vous soyez difficile à localiser (soit que vous soyez imprudemment parti seul, soit que votre lieu d’accident ne soit pas couvert par les opérateurs de portable). L’aspect « assistance » se transformera en frais de recherche et de secours. Si en France, c’est l’impôt public qui finance cette démarche, il peut arriver que de petites communes avec de trop faibles ressources vous facturent une partie de ces frais. Il est très probable que votre contrat multirisque habitation couvre ce type de dépense mais il faut le vérifier auprès de votre assureur.

La responsabilité civile et le défense recours

Dans 2 cas sur 3 les cyclistes accidentés sont entrés en collision avec une voiture. Si l’accident est corporel avec une voiture, c’est la loi Badinter qui va déterminer le processus d’indemnisation. Sinon, ce seront les règles de droit commun (le Code Civil).

Responsable ou non, corporel ou matériel, c’est la garantie « responsabilité civile, défense-recours » de votre contrat habitation de votre résidence principale qui va intervenir pour vous défendre ou payer les dommages dont vous seriez responsables. Si vous n’avez pas de logement à titre personnel (enfants majeurs non à charge vivant chez leur parent, hébergé par un tiers…), vérifiez auprès de votre assureur si vous êtes ou non bénéficiaire de cette garantie qui peut être souscrite seule si nécessaire.

Vous vous blessez seul sans l’intervention d’un tiers

Enfin, vous pouvez aussi tout simplement chuter tout seul sans intervention d’une autre personne. Si cela se limite à quelques hématomes et/ou une simple fracture, il est vrai que votre protection sociale (la sécu) plus une garantie de complémentaire santé suffira. Cependant, dans les cas d’accident aux conséquences plus graves * (avec séquelles ou handicaps), cette simple couverture de base ne suffit pas. Une bonne garantie des accidents de la vie (GAV) peut être nécessaire. Ce type de garantie prévoit une compensation financière en proportion des séquelles suite à l’accident.

* En cas d’accident de vélo le casque permet de réduire de 85% les traumatismes crâniens et de 88% les lésions au cerveau. La tête est touchée plus d’une fois sur trois, et ces lésions sont la principale cause de décès chez les cyclistes.

Et votre vélo dans tout ça ?

Dans le cadre d’un accident avec un tiers où vous seriez non responsable, les dommages à votre vélo (ou VTT) seront pris en charge par l’assureur du responsable. Dans le cadre d’un accident où vous êtes vous le responsable ou d’un accident tout seul, vos dommages matériels sont à votre charge. Sur un vélo de quelques centaines d’euros, vous pouvez être votre propre assureur mais certains vélos (VTT) de haute technologie peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros. La solution ? Contactez votre assureur pour souscrire une garantie « dommages » pour votre vélo. Souvent proposée en option du contrat habitation, cette garantie vous coutera moins de cent euros.

Territorialité des garanties

Attention, pour la garantie d’assistance, l’intervention d’un secours « public » et payé par le contribuable est un principe français. Il peut en être tout autrement à l’étranger. Vérifiez avec attention les conditions financières des frais de recherches et de secours lorsque vous pratiquez le vélo ou VTT à l’étranger, une intervention en hélicoptère ou tout autre moyen peuvent coûter très chers !

Pour une information complète et à jour, je vous recommande comme dans les autres articles, le site de la FFA sur ce sujet

Pour la prévention, le site de la Prévention Routière.

Pour l’assurance Garantie des accidents de la vie

Mais aussi, avec un facteur risque de 1 à 154 par rapport à l’avion et au train, surtout comme cela

Assurance vélo

Vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le ! Merci . Vous souhaitez le commenter ? Ci-dessous après modération ou sur la page Facebook du site

< HAUT DE PAGE >  < ACCUEIL SITE >  < SOMMAIRE >


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.