Assurances spécialisées

Au delà des assureurs généralistes grands publics qui répondent à la plupart des besoins des assurés, les besoins en assurances spécialisées sont parfois difficiles à résoudre. Soit que que la demande nécessite du sur-mesure soit que le nombre d’assurés concernés est trop faible par rapport au nombre d’assureurs sur le marché, on parlera alors d’assurance de niche.

Les assurances spécialisées vont se positionner soit sur l’activité soit sur la nature du bien à couvrir.

Le choix d’un assureur spécialisé se justifie à la fois pour l’offre tarifaire que pour l’offre produit. En effet, un assureur qui s’est spécialisé connait bien vos préoccupations et dispose d’un circuit de gestion des sinistres adaptés à votre spécialisation (activité ou produit). Cet article présentera sans hiérarchie particulière les assurances spécialisées et les assurances de « niche ». N’hésitez pas à compléter les exemples par vos commentaires (en fin d’article – je mettrai alors à jour l’article)

Sur les différentes situations présentées ci-après, la diffusion des contrats peut suivre différents canaux de souscription: en ligne, par courtage, dans le réseau de l’enseigne concernée.

Instruments de musique

Pour de nombreuses situations standards comme pour l’instrument de musique de votre enfant qui suit des cours dans une école de musique, votre assureur habituel pourra satisfaire votre demande de garantie soit par le contrat habitation soit par l’assurance scolaire.

Monceau Assurances

Cependant, sur des valeurs importantes d’instruments ou sur des garanties dommages comme la casse du bien, un contrat standard ne suffira pas. L’un des spécialistes est Monceau Assurances sur sa branche spécialisée d’assurance des musiciens.

Assurance des objets d’art

Là encore, pour les situations standards, le contrat multirisque habitation de votre assurance suffira. Quand votre demande atteindra les limites de souscription de celle-ci, il ne sera pas toujours facile de trouver des solutions de remplacement. Je vous propose deux solutions d’ assurances spécialisées en objet d’art et de collections. Citons AXA Art et Albingia Assurances .

Assurance des architectes

Pour ce paragraphe, il faut comprendre la différence entre la responsabilité civile d’exploitation et la responsabilité civile de l’acte professionnel. La première concerne par exemple l’utilisation des locaux et la réception de la clientèle, la seconde concerne les conséquences de l’activité professionnelle (par exemple une erreur de calcul dans le ferraillage de béton armé).

Si la plupart des assureurs savent couvrir la responsabilité civile d’exploitation, la responsabilité civile de l’acte reste souvent problématique. La recherche d’une assurance spécialisée, que l’on pourrait qualifier parfois de corporatiste, est la meilleure solution. Pour les architectes, il s’agit de la MAF (Mutuelle des Architectes de Français) .  Créée en 1931, cette mutuelle assurait en 2014 plus de 24000 architectes (et autres concepteurs: ingénieurs, économistes de la construction, urbanistes, paysagistes et architectes d’intérieur).

Assurance des infirmiers et enseignants salariés

Le titre de ce paragraphe peut surprendre. En effet, au titre de l’article 1384 du code civil, si ces catégories professionnelles sont salariées, leur responsabilité civile du fait de leur activité professionnelle est normalement couverte par leurs employeurs respectifs. Cependant, il existe une tendance à ce que les victimes recherchent leur responsabilité personnelle. Leur demande d’assurance en protection juridique est d’autant plus difficile à satisfaire que les enseignes généralistes ne proposent plutôt pas de garanties responsabilités civiles professionnelles à des salariés.

Là encore, la réponse à cette demande d’assurance sera satisfaite par les mutuelles corporatistes historiques. Il s’agit de la MACSF pour les infirmiers (professionnels de santé hospitaliers) et  et de la MAIF pour les enseignants.

 Article en cours d’écriture…

Vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le !!  Merci . Vous souhaitez le commenter? Ci-dessous après modération ou sur la page Facebook du site

< HAUT DE PAGE >  < ACCUEIL SITE >  < SOMMAIRE >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *